Eglise Saint-Aignan

Soisy-sur-École

Eglise Saint-Aignan

Different centuries are intertwined in the church of Soisy-sur-École which gives it an unique and historical aura.

Soisy est érigée en paroisse en 984. Une expertise des charpentes permet de dater la construction de l’église au XIIème siècle. Une poutre située à l’entrée de l’édifice avec une inscription la datant de 1116. Les travées du chœur, du bas côté et du clocher datent de 1150. Les clefs de voûte sont ornées de blasons à fleurs de lys. Pour résumer, sa construction se décompose assez facilement en trois morceaux distinctifs : le choeur roman, ses travées de voûte et sa charpente du XIIème siècle, le clocher, ses baies et son toit en bâtière du XIIIème siècle et la nef de la fin du XVème siècle.

La nef et le bas côté sud datent du XVème siècle afin d’agrandir l’église. En 1830, le clocher et une partie de la toiture sont surélevés. Le contraste entre le chœur, plus ancien, et la nef est assez caractéristique des églises du Gâtinais. Cela explique la dissymétrie de sa toiture notamment.

Sa façade occidentale parée de contreforts garde tout son charme de la Renaissance. On y retrouve un portillon percé sur le bas-côté qui a gardé sa serrure et sa clé forgée d’origine.

L’église de Soisy est classée aux Monuments Historiques depuis 1989 ainsi que de nombreuses pièces de mobiliers, notamment un certain nombre de tableaux. Des dalles funéraires sont adossées à un mur du chœur. L’une est datée de 1327 au nom du sire Jehan Vaudoué et de sa femme Marguerite. La dalle est finement décorée : on y retrouve le couple représenté en prière, surmonté de voûtes et entouré d’inscriptions. Le couple devait avoir une fonction élevée dans le domaine royal.

L’église de Soisy-sur-École est dédiée à Saint-Aignan, le saint patron d’Orléans. Il naît à Vienne dans l’Isère lors du IVème siècle. Il est surtout connu pour avoir été l’évêque d’Orléans lors de l’invasion des Huns et préserva la ville de sa destruction en organisant les défenses et en allant demander l’aide d’un célèbre général romain. Après la fuite des Huns, l’évêque tiendra à cœur de monter chaque jour dans une tour de la ville afin de vérifier un éventuel retour des ennemis. Ses reliques reposent dans la crypte de la collégiale Saint-Aignan à Orléans.

SOURCE: Mairie de Soisy-sur-École, “Le Patrimoine Religieux de Milly-la-Forêt et de la Communauté de Communes des 2 Vallées” des Amis de Milly-en-Gâtinais et Environs, Parc Naturel Régional du Gâtinais Français
  • French

Position

Opening times

From 01/01 to 31/12, daily.