Soisy sur Ecole

Soisy-sur-École

Soisy sur Ecole

Au cœur du Parc Naturel Régional du Gâtinais Français, le village de Soisy-sur-École a probablement été fondé dès l'époque gallo-romaine. Bordée par la rivière École, le village doit sa renommée à sa verrerie d’art.

-------------

HISTOIRE

Soisy-sur-École se situe au croisement de deux voies romaines : celle reliant Melun à Étampes et celle reliant Paris à Lyon. On suppose donc que le village était déjà habité à l’époque gallo-romaine.

Son nom vient du latin “Soisiacum-juxta-Scolam” et date du XIIème siècle. Auparavant, le village avait porté différents noms latins qui dérivèrent sur Soisiacum.

Les premières traces écrites que l’on retrouve sur Soisy datent de 984 lorsque l'archevêque de Sens érige le village en paroisse. Il fait alors partie de l'archidiocèse de Sens, le plus ancien existant en France.

Durant le XIème siècle, Soisy est au cœur de la bataille politique que représente le Gâtinais. Celui-ci appartient aux puissants comtes d’Anjou (qui donneront naissance par la suite à la dynastie des Plantagenêt qui règnera sur l’Angleterre) sur lequel le Roi n’a que peu de pouvoir. Ce n’est qu’en 1064 que le Gâtinais est donné à la couronne de France en échange d’un protectorat. C’est aussi à la fin de ce siècle que l’église du village est construite.

C’est de cette même époque que date le premier château des Réaux situé sur un domaine constitué de fermes. Charles V fait seigneur de Soisy son libraire royal Gilles Mallet. On suppose que la commune, très proche de Milly-la-Forêt, a subi quelques attaques des anglais durant la Guerre de Cent Ans. Le pont de pierre adossé au Moulin des Réaux date du XIIIème siècle et était un point de passage important permettant de rejoindre les champs de la seigneurie. D’ailleurs, divers documents ont permis de retracer quelques morceaux de la vie quotidienne à Soisy-sur-École au Moyen- ge. Lors du XIVème siècle, Soisy subit de plein fouet, comme toute la France, des guerres, des famines et surtout des épidémies, comme celle de la peste noire, qui dépeuple de façon significative le village.

Au XVIIème siècle, la ferme de Limery est décrite comme seigneurie du Grand Limery et possède un manoir et un colombier. A cette époque, les colombiers étaient considérés comme une marque de richesse puisque seuls les nobles avaient le droit d’en faire construire.

Au XVIIIème siècle, le domaine des Réaux ne se réduit plus qu’au château et à la ferme. Les propriétaires, la famille d’Averton, ruinée, cède le domaine au comte de Cély. Suite à la Révolution, Soisy-sur-École devient une commune, puis, rejoint le diocèse de Versailles.

C’est en 1868 que l’héritière de la Compagnie des Gaz, la comtesse Sophie Osmont du Tillet, rachète le château des Réaux, puis, c’est son fils qui le retapera pour en faire le château que l’on peut encore voir aujourd’hui. En 1869, le moulin des Réaux est grandement détruit suite à un violent incendie. Lors de la guerre franco-prussienne, plusieurs habitants de Soisy sont mobilisés pour rejoindre les champs de bataille. Malgré des affrontements dans les environs, le village fut épargné et ne subit aucun dommage.

Durant l’entre deux guerres, le village s’équipe et améliore ses services de transport, d’éducation, d’eau ou encore d’électricité.

Lors de la 2nde Guerre Mondiale, on enregistre une forte diminution de la population soiséenne entre les hommes mobilisés sur le front et les nombreux ménages ayant fui la commune suite à l’avancée des allemands. On compte aussi un très grand nombre de réfugiés. A partir de 1940, le village est occupé et les allemands s’approprient le château des Réaux. Le 22 août 1944, les américains entrent à Soisy. Les allemands occupent le parc des Réaux en retenant de nombreux citoyens français, notamment des femmes et enfants. Trois alliés perdront la vie en tentant de sauver des vies : Jean Bonnafé, ancien combattant, Ernest Loste, maire de Soisy-sur-École, et Antonio Annibali, infirmier de l’US Army. Les résistants et les américains libèrent le village.

Dans les années 60, Niki de Saint Phalle et son mari Jean Tinguely s’installent à Soisy-sur-École dans l’ancienne Auberge au Cheval Blanc. C’est aussi dans la commune qu’ils se marient. C’est dans son atelier que Niki de Saint Phalle réalise “Le Monstre de Soisy” que l’on peut aujourd’hui admirer au Centre Pompidou.

-------------

PATRIMOINE

L'Église Saint-Aignan

Soisy est érigée en paroisse en 984. Une expertise des charpentes permet de dater la construction de l’église au XIIème siècle. Une poutre située à l’entrée de l’édifice avec une inscription la datant de 1116. Les travées du chœur, du bas côté et du clocher datent de 1150. Les clefs de voûte sont ornées de blasons à fleurs de lys.

La nef et le bas côté sud datent du XVème siècle afin d’agrandir l’église. En 1830, le clocher et une partie de la toiture sont surélevés. Le contraste entre le chœur, plus ancien, et la nef est assez caractéristique des églises du Gâtinais.

L’église de Soisy est classée aux Monuments Historiques depuis 1989 ainsi que de nombreuses pièces de mobiliers, notamment un certain nombre de tableaux. Des dalles funéraires sont adossées à un mur du chœur. L’une est datée de 1327 au nom du sire Jehan Vaudoué et de sa femme Marguerite.

++++

La Verrerie d’Art

Depuis plus de 40 ans, la Verrerie d’Art de Soisy-sur-École ouvre ses portes aux curieux pour révéler sa magie du verre soufflé. L’atelier se visite et permet de découvrir le travail impressionnant des souffleurs de verre. Sa boutique propose de très nombreuses créations originales.

++++

Le Château des Réaux

C’est dès le XIIème siècle que le premier château des Réaux est construit. Il s’agit d’un domaine avec un château et des fermes. Lors de son règne, Charles V donne le domaine des Réaux à son libraire, Gilles Mallet, qui en devient seigneur.

Au XVIIIème siècle, la seigneurie des Réaux ne se compose plus que du château et d’une ferme. Le domaine passe de mains en mains d’un propriétaire à un autre. Le château va voir son architecture remaniée de nombreuses fois au gré des siècles. La construction actuelle date en partie du XIXème siècle, sous l’impulsion d’Edouard Osmont du Tillet.

Lors de la 2nde Guerre Mondiale, les allemands vont prendre possession du château lors de l’occupation du village de 1940 à la Libération en 1944.

Depuis les années 70, le château des Réaux propose des logements pour les séniors.

++++

Le Lavoir

Le lavoir date du XIXème siècle. Situé sur les bords de l'École, il est tout proche du Moulin des Réaux. Laissé très longtemps en ruines, il a été restauré en 2016 par des artisans et citoyens de la commune afin de lui redonner tout son cachet d'antan.

++++

SOURCE: Mairie de Soisy-sur-École, “Soisy les Deux Écoles" de Françoise Bouchard, Les Amis de Milly-en-Gâtinais et Environs, Parc Naturel Régional du Gâtinais Français

Situation