Oncy sur Ecole

Oncy-sur-École

Oncy sur Ecole

Oncy-sur-École est une petite commune du sud de l’Essonne. Elle est traversée par la rivière École et la majeure partie du village est occupée par le massif du mont Grippon.

-------------

HISTOIRE

Les pentes du massif du mont Grippon sont recouvertes de traces de vie datant de la Préhistoire. En effet, de nombreuses gravures rupestres mésolithiques ont été retrouvées au fil du temps.

Le nom du village viendrait du latin Onchiæ ou d’un dérivé du terme “onn” celtique qui signifierait frêne. Des traces d’habitats gallo-romains ont été retrouvés lors de recherches archéologiques.

Jusqu’au VIème siècle, la route reliant Paris à Lyon passe par Oncy-sur-École, la commune est ainsi régulièrement fréquentée.

A partir du XIIème siècle, les terres d’Oncy sont confiées à l’abbaye Saint-Victor de Paris, installant alors un prieuré dans le village. Le prieur devient le seigneur du domaine, et ce, jusqu’en 1661, date à laquelle le domaine fermier du prieuré est acheté par un proche du Roi de France, le Seigneur de la Renommière. C’est en 1793 que le dernier prieur quitte le domaine.

La commune d'Oncy-sur-École doit sa renommée du XXème grâce à sa grande culture de diverses plantes médicinales comme la menthe ou le chanvre. Aujourd’hui, le dernier producteur de menthe poivrée de Milly se situe à Oncy-sur-Ecole.

-------------

PATRIMOINE

L'Église Saint-Martin

L’église d’Oncy-sur-École a été édifiée lors du XIIème siècle, de même que le prieuré. Son style est majoritairement roman, fait plutôt peu commun dans le Gâtinais. Son clocher repose sur une travée plus large, ce qui est assez rare. Sa nef est plus récente et date du XVème siècle. La belle porte d’entrée en bois de chêne date de cette période aussi. Sa serrure renaissance est en parfait état et est toujours fonctionnelle.

Sur la façade sud de l’église, on peut retrouver les traces d’une ancienne porte. Vu de l’intérieur, on remarque clairement les traces de l’ébrasement de cette porte disparue.

L’église d’Oncy possède deux litres funéraires. Il s’agit de quelque chose qu’on ne retrouve plus que très rarement dans les églises. Sous l’Ancien Régime, ces bandes noires permettaient de rendre hommage et d’honorer des défunts au sein des édifices religieux.

La majorité du mobilier intérieur date du XVIIème siècle. Deux statues du XIIIème siècle attirent l'œil : une Vierge à l’enfant et Sainte-Anne, elles sont classées aux Monuments Historiques, tout comme un tableau représentant Saint-Sébastien et Sainte-Julienne. Deux dalles funéraires sont visibles dans l’église, l’une serait celle du légendaire père Soubise, fondateur du Compagnonnage des Passants du Devoir.

++++

La Maison de Lantara

Oncy-sur-École est le lieu de naissance du célèbre peintre paysagiste Simon-Mathurin Lantara en 1729. Sa maison natale, où on peut y observer une plaque commémorative, se situe au croisement de la Grande Rue et de la Rue Lantara, nommée en hommage au peintre. Il est souvent considéré comme un précurseur de l’école de Barbizon.

++++

Les Croix de Chemin

Les croix de chemin existent depuis le Moyen- ge. Elles étaient installées dans le but de christianiser un lieu. Elles servaient aussi à se repérer, à protéger et pouvaient être utilisées comme lieu de pèlerinage. Il est bien évident qu’Oncy-sur-École en possède plusieurs encore visibles :

La Croix Saint-Augustin
La Croix Saint-Jean
La Croix du Jubilé
La Croix de Châtillon

++++

La Ferme du Clos d’Artois

Historiquement, le village s’articulait tout autour d’une maison noble que l’on nomme le Clos d’Artois. Aujourd’hui, on retrouve la Ferme du Clos d’Artois où l’on produit de la menthe poivrée de Milly. La ferme en est le tout dernier producteur.

++++

SOURCE: Mairie d’Oncy-sur-École, Musée des Peintres de Barbizon, Les Amis de Milly-en-Gâtinais et Environs, Corpus Étampois, Parc Naturel Régional du Gâtinais Français

Situation