Gironville sur Essonne

Gironville-sur-Essonne

Gironville sur Essonne

Gironville-sur-Essonne est un petit village tranquille situé dans le Parc Naturel Régional du Gâtinais Français. Le village est traversé par l’Essonne qui se sépare en plusieurs bras.

-------------

HISTOIRE

On retrouve des traces de Gironville dès le IXème siècle, à l’époque, son nom est désigné par Gisoni Villa. Par la suite, sa toponymie change et est associée au village voisin de Buno. C’est en 1793 que le village se nomme Gironville, puis dans les années 50 on y ajoute l’Essonne.

Gironville est libérée par l’armée américaine et les FFI (Forces Françaises de l’Intérieur) le 22 août 1944 sans faire de victime civile. Quelques jours plus tôt, les allemands s’étaient installés entre Buno et le village. Ils font sauter quelques ponts qui font de très nombreux dégâts sur les habitations et quelques blessés.

-------------

PATRIMOINE

L'Église Saint-Pierre

Les origines de l’église de Gironville-sur-Essonne nous ramènent à la fin du XIème siècle. Sa nef et sa façade témoignent de son ancienneté. Le chœur et le clocher-tour sont du XIIème siècle. Il est important de noter que l’église romane a été entièrement remaniée durant le XVème siècle.

Toute l’originalité de cette église tient en ses deux clochers visibles en extérieur. En effet, le clocher-mur est d’origine, tandis que le clocher-tour en bâtière a été ajouté au XIIIème siècle.

On retrouve plusieurs pierres funéraires dans l’église dont, notamment, une dalle datant de l’époque médiévale et une autre sculptée datée de 1633. Cette pierre, ainsi que les fonts baptismaux de marbre rouge et des statues sont classés aux Monuments Historiques. On note aussi la présence de magnifiques vitraux réalisés par l’atelier Gesta de Toulouse provenant d’une commande passée en 1886.

++++

Le Lavoir

Le lavoir de la commune a été édifié en 1867 au nom de l’hygiène publique. C’est le point de rencontre et d’échange des lavandières. On les surnommait à l’époque les “poules d’eau” en raison de leur travail dans l’eau mais aussi car c’était le lieu où l’on s’échangeait les potins et actualités sur le village. Le lavoir fait partie du Répertoire Départemental et a été restauré.

++++

Le Chasse-Neige Mural

Comme dans de nombreux villages de l’Essonne, Gironville-sur-Essonne ne fait pas exception et possède aussi son chasse-neige mural. Utilisé jusqu’en 1979, il était tiré par des chevaux puis des tracteurs pour déblayer et dégager la route lorsqu’il neigeait.

++++

Les Moulins

La commune étant traversée par plusieurs bras de l’Essonne, il était normal de construire des moulins le long de la rivière. En 1900, on dénombre quatre moulins : Moulin de Buno, Moulin de la Bonde, Moulin de Vicq et Moulin de Girolles. Cela a constitué pendant longtemps l’activité industrielle principale du village avec la transformation du blé en farine. Aujourd’hui, le Moulin de Vicq est devenu une chambre d’hôtes.

++++

Les Cabanes de Cantonniers

On retrouve plusieurs cabanes en pierre en bord de routes à Gironville-sur-Essonne. Il s’agit de cabanes de cantonniers. Au XIXème siècle, ces cabanes permettaient aux cantonniers de s’abriter des intempéries et de stocker leur matériel. Les cantonniers étaient des “agents voyers”, c’est-à-dire des personnes qui entretenaient les routes et chemins d’intérêt commun. Chaque agent s’occupait d’un canton particulier attitré, d’où le nom de cantonnier.

++++

L’Abreuvoir

Au cœur de Gironville, à Girolles, on retrouve un ancien abreuvoir datant du XIXème siècle. Jusque dans les années 30, l’eau courante n’était pas présente dans toute la région. De ce fait, de nombreuses communes possédaient des abreuvoirs pour les chevaux, bovins, moutons. Ces édifices sont si importants qu’ils figurent même sur les cartes d’état major.

++++

SOURCE: Mairie de Gironville-sur-Essonne, Corpus Etampois, Les Amis de Milly-en-Gâtinais et Environs, Parc Naturel Régional du Gâtinais Français

Situation