Boutigny sur Essonne

Boutigny-sur-Essonne

Boutigny sur Essonne

Boutigny-sur-Essonne est une commune du Parc Naturel Régional du Gâtinais Français traversée par l’Essonne. Son histoire est très riche et a traversé les âges fièrement.

-------------

HISTOIRE

Comme dans beaucoup de villages du secteur, on retrouve de nombreux vestiges préhistoriques à Boutigny-sur-Essonne. Les massifs rocheux dominant l’Essonne ont servi d’abris aux populations de l’époque. On y retrouve de nombreux dessins et gravures, notamment dans la grotte de la Justice, découverte en 1953, où l’on peut observer une splendide peinture à base d’ocre représentant un cervidé datant du Paléolithique.

Lors de l’époque gallo-romaine, un village aurait existé au hameau des Audigers, au sud du village. Le nom de Boutigny-sur-Essonne apparaît dès 1176 sous la forme de Butigniacus. Il proviendrait du nom de famille romain Botegnus avec le suffixe latin de propriété -acum.

On retrouve aussi des traces de civilisation franque à Boutigny puisqu’il a été découvert des sarcophages datant de cette époque au hameau de Jarcy. Parmi les objets accompagnant ces sépultures, on a pu trouver des ossements, des armes et d’autres fabrications en fer et en bronze.

Au Moyen- ge, la seigneurie de Boutigny apparaît vers 1240. Différentes familles règnent sur les fiefs, notamment les seigneurs de Château-Gaillard à Jarcy. On peut attester qu’au XIVème siècle, il est mentionné que le château d’un seigneur de Boutigny était désigné comme étant “lieu fortifié du Gâtinais”.

Au XVIème siècle, l’histoire du village est intimement liée au célèbre chancelier Michel de l’Hospital, partisan de la paix entre les huguenots et les catholiques lors des guerres de religion. En effet, il se rend régulièrement au château de Belesbat où vit sa fille et son gendre et y décède en 1573.

La fin du XIXème et le début du XXème siècle ont vu le grand essor des carrières de grès, créant une activité importante pour le secteur. Boutigny étant même considérée comme l’une des capitales du pavé et de la bordure de grès à la belle époque. Les centaines de carrières aux alentours embauchaient plus d’un tiers de la population du village. Une ligne de voie ferrée permettait d’acheminer 15 à 20 wagons de pavés et bordures chaque jour jusqu’à Paris.

Comme de nombreuses communes alentour, Boutigny est libérée en août 1944 par l’armée américaine.

-------------

PATRIMOINE :

L’Église Saint-Barthélémy

La charmante église de Boutigny-sur-Essonne a été construite durant le XIIème siècle. Malgré ses multiples restaurations au fil du temps, il persiste de nombreux vestiges médiévaux datant de sa construction originelle : le portail, la croisée d’ogives et les chapiteaux sculptés du transept.

Lors du XIXème siècle, l’église a connu des travaux importants, avec notamment la réalisation du tympan du portail principal représentant la flagellation du Christ. Ce travail remarquable est aujourd’hui exposé au Louvre, le tympan visible dans l’église étant un moulage.

L’église est dotée d’un très beau mobilier. Sa cloche en bronze nommée Marie a été installée en 1557 puis restaurée en 1998. On peut observer dans l’église deux huiles sur toile réalisées par le célèbre peintre néo-classique et collectionneur Jean-Baptiste Wicar. L’église est classée aux Monuments Historiques depuis 1925.

++++

Le Château de Belesbat

Ce château datant du XVème ou XVIème siècle a été la propriété de Jean Hurault de la Grange, mari de la fille du chancelier Michel de l’Hospital. C’est ici que l’homme d’État meurt en 1573. Le château ayant une belle renommée dans le pays en raison de sa beauté et de son parc agréable, il sera fréquenté par de grands noms comme Henri IV ou Voltaire. Par la suite, de nombreuses familles nobles se succédèrent comme propriétaires du château.

Lors de la 1ère Guerre Mondiale, il fut réquisitionné et utilisé comme infirmerie. Puis, lors de la 2nde Guerre Mondiale, le château, dont les propriétaires étaient juifs, fut confisqué par les nazis qui l’occupèrent et le dégradèrent fortement. Il fallut plusieurs années avant que le château soit entièrement rénové. Il fut un temps un complexe hôtelier et un golf pour une clientèle aisée. Sa porterie est inscrite aux Monuments Historiques depuis 1948.

++++

L’Abri du Rocher Châtillon

Situé en forêt au milieu de différents parcours de randonnée et d’escalade, se trouve l’Abri du Rocher Châtillon. Cette petite grotte date du Néolithique et on y retrouve de nombreuses gravures intactes. On peut y reconnaître une silhouette d’homme et une chouette.

++++

Les Carrières de Grès

Aux XIXème et XXème siècles, Boutigny revêt une importance considérable dans la production de pavés et de bordures avec toutes les carrières de grès aux alentours. Des travailleurs venus de toute la France et même de l’étranger viennent y travailler. Bien que plus exploitées (la dernière carrière visitable à ciel ouvert se trouve dans le village voisin), les années d’exploitation ont laissé des traces toujours visibles, gravées à jamais dans la roche.


SOURCE : Mairie de Boutigny-sur-Essonne, t4t35.fr, Les Amis de Milly-en-Gâtinais et Environs, Parc Naturel Régional du Gâtinais Français

Situation